Activités humaines

Sur le secteur "Landes du Tertre Bizet"

  • Agriculture : autrefois, la végétation herbacée (bruyères, callune… ) était fauchée et ramassée sur les espaces de landes pour l'utilisation en litière. Ce ramassage de litière, qui permet le maintien des habitats de landes dans un bon état de conservation, est encore pratiqué de façon traditionnelle sur quelques hectares, mais risque de s'arrêter assez rapidement, après le départ en retraite des derniers exploitants. Les surfaces non exploitées sont colonisées progressivement par les ligneux : la Fougère aigle ou la Molinie, conduisant ainsi à la disparition des milieux de landes. 
  • Elevage : les prairies bocagères situées au sud de la rivière sont exploitées pour le pâturage. Elles sont localement humides et donc difficiles à exploiter. Des essais d'optimisation de la valorisation de ces zones de prairies humides sont tentés par creusement de canaux de drainage ou de petits fossés rustiques permettant l'assainissement et le désengorgement des sols.
  • Tourisme : des visites guidées à titre pédagogique et scientifique sont organisées de façon très sporadique sur la lande afin de mettre en valeur et mieux connaître la valeur biologique et écologique du site.


Sur le secteur "Fosse Arthour"

  • La pêche est pratiquée sur le site.
  • Le tourisme :les randonneurs empruntent le GR 22. Ils sont peu nombreux et respectent généralement les sentiers balisés.
  • Activités sportives : la pratique de l'escalade représente surtout une menace pour la végétation pionnière (lichens et bryophytes3) des rochers, très fragile. La multiplication des voies ainsi que la fréquentation croissante sont à surveiller pour éviter la destruction définitive de cette végétation.

 

Espèces remarquables                   Enjeux et objectifs

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pâturage
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Escalade